This website will not display properly without JavaScript enabled - Ce site ne peut pas s'afficher correctement sans JavaScript - Strony nie wyświetlą się poprawnie bez JavaScript.

Coût de la main-d'œuvre dans l'UE

Données d'Eurostat relatives aux coûts horaires moyens totaux de la main-d'oeuvre.

Coût total de la main-d'œuvre

Les coûts totaux du travail couvrent les salaires et les coûts non salariaux (cotisations sociales patronales plus impôts moins subventions).

Eurostat - Coût total de la main-d'œuvre

Cotisations sociales et autres coûts du travail

Il s'agit des cotisations à la charge des employeurs (= "part patronale").

Eurostat - Cotisations sociales et autre coût du travail à la charge des employeurs


Note :
Je ne connais pas les composants de la part patronale dans d'aures pays EU mais, en France, la part patronale englobe l'assurance maladie, l'assurance retraite et certaines autres prestations sociales qui sont à la base du bien-être social.

Salaires les plus faibles

Extrait de Communiqué de presse d'Eurostat 58/2017 du 6 avril 2017  :
"Les coûts horaires de la main-d’œuvre compris en 2016 entre 4,4€ et 42,0€ selon les États membres.
Les plus faibles en Bulgarie et en Roumanie, les plus élevés au Danemark et en Belgique."

Disparités de gain

Extrait de Earning Statistics  :
"Les plus grandes disparités de gains existent en Pologne, en Roumanie, à Chypre, au Portugal, en Bulgarie, et en Irlande.
Dans les États membres de l'UE en 2014, le ratio de dispersion D9/D1 variait de 2,1 en Suède à 4,7 en Pologne. Cela signifie qu'en Suède, les 10% d'employés les mieux payés gagnent au moins 2x plus que les 10% les moins bien payés. En Pologne, ce ratio monte à près de 5x. Après la Pologne, les disparités les plus fortes dans les gains horaires bruts existent en Roumanie (ratio de 4,6), à Chypre (4,5), au Portugal (4,3), en Bulgarie (4,2) et en Irlande (4,1). En revanche, les ratios D9/D1 les plus faibles ont été enregistrés, après la Suède, en Belgique, au Danemark et en Finlande (tous avec un ratio de 2,4), en France (2,7) et à Malte (2,9). (Figure 4)"

Postes similaires